Veille Littoral et Milieux marins du 9 février 2018

publié le 9 février 2018 (modifié le 15 février 2018)


Sommaire
Cliquez sur le thème qui vous intéresse

Vu sur Internet
.Biodiversité & milieux marins - PNM & AMP
.Littoral, aménagement et gestion durable - Gestion du trait de côte
.Pollutions marines et littorales
.Energies marines
.Politique maritime intégrée / Politique maritime européenne / Economie bleue

Documents disponibles au CRDALN
.Articles de périodiques

▐║ Vu sur Internet


✓ Biodiversité & milieux marins -PNM & AMP

  • Milieux marins

À l’avant-garde d’un mouvement mondial pour la conservation : Rapport annuel 2018 du Programme marin du patrimoine mondial. Unesco, 6 février 2018
A la lumière d’une des années les plus chaudes de notre Histoire, la protection de nos précieux trésors océaniques semble plus urgente que jamais. Heureusement, nous assistons à une vague croissante d’activisme qui se dresse pour relever le défi. Au cours de l’année écoulée, les gouvernements, les dirigeants d’organisations à but non lucratif et les experts de toute la planète ont accru leur coopération afin de travailler ensemble à la sauvegarde des sites marins du patrimoine mondial.

Pourquoi il faut préserver l’océan Antarctique. Sandra Coutoux - Up le mag, 5 février 2018
Greenpeace mène jusque fin mars une mission d’exploration des profondeurs de l’océan Antarctique. L’objectif est de collecter des données sur la biodiversité marine. Une expédition destinée à convaincre les États-membres de l’Union européenne de préserver cette région du monde menacée par le changement climatique.

L’aventure BICOSE 2 commence ! Ifremer, 31 janvier 2018
Nous y voilà enfin ; le grand départ a été donné de Las Palmas (Gran Canaria) le dimanche 28 janvier à 8 heures du matin pour la campagne BICOSE 2. Au sortir du port la mer était forte. Le transit s’est poursuivi sur une mer agitée. Nous aurons 6 jours avant d’arriver sur la première zone de travail qui se situe au 26°08’ Nord/044°49’ Ouest. Nous faisons route vers l’Ouest, cap 267°. La température extérieure de l’air est de 18°, celle de l’eau est de 20°.
Suivez la campagne Bicose 2  : J-2 à J-5 : carottages (1er février), J-6 : arrivée sur la première zone de travail (5 février),J-7 : première descente du Nautile (6 février)

  • Biodiversité marine

Saint-Leu prête à tester des sonars volumétriques. Clicanoo, 9 février 2018
Crise requin. Le dispositif de réduction du risque requin sur le spot de Saint-Leu entre dans une phase décisive.

De nouveaux équipements de pêche en développement pour protéger les baleines noires (Canada). Sibylline - L’Actu océaniquqe, 6 février 2018
À quelques mois du début de la saison de pêche aux crabes des neiges dans le golfe du Saint-Laurent, les pêcheurs sont à la recherche de solutions pour protéger les baleines noires. L’une d’entre elles est une nouvelle technologie de casiers sans cordages qui flottent à la surface.

Le bruit des bateaux empêcherait les poissons de mémoriser. Emma Holen - Maxisciences, 2 février 2018
Une nouvelle étude révèle que le bruit des bateaux pourrait perturber la mémorisation chez les poissons-demoiselles, ces petits habitants des récifs coralliens aux couleurs vives.

Polynésie : ils plantent des coraux pour reconstruire des récifs.Benjamin Jérome - Le Parisien, 2 février 2018
Une association veut reconstruire des récifs en Polynésie

  • Aires marines protégées / Parcs naturels marins

Parc marin d’Iroise. Un projet pour réorienter les flux touristiques. Le télégramme, 8 février 2018
Présenter un tel projet sous une même entité constitue une première pour le Parc naturel marin d’Iroise et le Parc naturel régional d’Armorique. Mais alors le créer en commun avec l’Angleterre (Brighton Beach et North Devon, en tout cas), sur un sujet maritime qui plus est, relève de l’historique, surtout à l’approche du Brexit : il est loin, l’amiral Nelson ! Il faut dire que c’est une condition (l’accord entre des acteurs de deux pays) pour toucher des fonds européens. 350.000 € sur trois ans

Parc naturel marin d’Iroise : pour ou contre des dérogations aux règles d’épandage de lisiers ? Marc-André Mouchère, France 3 Bretagne, 8 février 2018
L’épandage de lisiers n’est plus autorisé dans la bande des 500 m du littoral, surtout dans une zone sensible comme la baie de Douarnenez. Mardi 6 février 2018, le Conseil de gestion du Parc naturel marin d’Iroise s’est prononcé pour une dérogation en faveur d’une exploitation agricole.

Le conseil de gestion se prononce sur une dérogation à l’interdiction d’épandre. Parc naturel marin d’Iroise, 6 février 2018
Ce mardi 6 février 2018, le conseil de gestion du Parc s’est réuni au Conquet. Parmi les points à l’ordre du jour, le conseil a émis un avis un avis pour le renouvellement d’une demande de dérogation à l’interdiction d’épandre dans les 500m d’une zone conchylicole.

✓ Littoral, aménagement et gestion durable - Gestion du trait de côte

Côte d’Azur : un récif artificiel de bambous testé contre l’érosion côtière. Dépêche AFP, 8 février 2018
Un récif artificiel de bambous sera bientôt immergé à cinq mètres de profondeur près d’une plage de Villeneuve-Loubet pour lutter contre la houle et l’érosion côtière, a-t-on appris auprès du département des Alpes-Maritimes, promoteur avec le CNRS de l’expérimentation de ce nouveau procédé.

Caractérisation des aléas littoraux d’érosion et de submersion en Bretagne par l’approche historique . Alain Hénaff, Erwan Le Cornec, Marie Jabbar, Anne Pétré, Jérémy Corfou, Yann Le Drezen et B. van Vliët-Lanoë. Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Environnement, Nature, Paysage, document 847, mis en ligne le 08 février 2018
Les connaissances relatives à la vulnérabilité systémique des territoires côtiers à l’érosion et à la submersion ont progressé au cours des dernières décennies grâce à la prise en compte, non plus des seuls aléas, mais également de ses autres composantes que sont les enjeux, la gestion et les représentations des risques littoraux. Pour autant, dans de nombreux cas, le développement et l’aménagement de territoires côtiers reconnus à risque se poursuivent. Ils s’accompagnent de l’accroissement des populations ainsi que de la multiplication et de l’enchérissement des biens exposés, augmentant en retour leur vulnérabilité. Aussi, dans l’objectif d’améliorer les stratégies de gestion et de renforcer la mémoire du risque, le besoin de préciser les caractéristiques des aléas demeure déterminant. Ainsi, l’intensité, l’aire de répartition et la durée d’action des aléas, ainsi que la magnitude des forçages et leur probabilité d’occurrence nécessitent d’être mieux définies. Dans cette perspective, une approche fondée sur l’analyse des aléas d’érosion et de submersion est menée sur les littoraux de Bretagne pour la période contemporaine allant de la fin du XVIIIe siècle à 2010.

Paillottes de l’Hermitage : le préfet prêt à la démolition si nécessaire. Clicanoo, 7 février 2018
Environnement. Le collectif de défense du DPM a été reçu par le préfet après avoir mobilisé près de 300 personnes dimanche dernier. Le préfet leur a évidemment rappelé qu’il appliquerait la loi une fois les responsabilités établies.

Laboratoires d’aménagement littoral. PUCA, 5 février 2018
Interpellé sur l’intérêt d’impulser une dynamique conjuguant dialogue, innovation et stratégie de court et long terme sur les littoraux français, le PUCA a lancé un programme intitulé « Laboratoires d’aménagement littoral ». Il s’agit de penser et de mettre en œuvre des actions à différentes échelles de temps pour contenir les effets des risques naturels lié au changement climatique – celui-ci étant envisagé comme opportunité plutôt que comme contrainte, comme prétexte à l’action plutôt que comme fixation des idées et des pratiques. Ces laboratoires ont pour enjeux de dégager des enseignements afin de formuler des propositions alternatives et pérennes à l’aménagement littoral.

Les documents locaux d’urbanisme et la mer. Laurent Bordereaux - La Gazette des communes, 5 février 2018
Les documents locaux d’urbanisme ont-ils vocation à s’appliquer en mer ? Selon Laurent Bordereaux, professeur à l’université de La Rochelle, cette question se pose particulièrement aujourd’hui en raison de l’imbrication des politiques littorales et marines, dans une logique de gestion intégrée des zones côtières, et de l’implication grandissante des collectivités territoriales dans la conduite des politiques maritimes.

Nicolas Hulot fait appel à quatre champions des océans pour sauver le littoral français. Romain Herreros - Huffington Post, 5 février 2018
Le ministère de la Transition écologique et solidaire va publier une série de vidéos pour promouvoir sa "grande consultation publique" sur les façades maritimes.

La France va aider à lutter contre l’érosion au Sénégal. Dépêche AFP, 3 février 2018
La France va investir 15 millions d’euros pour lutter contre l’érosion côtière à Saint-Louis au Sénégal, a dit samedi Emmanuel Macron lors d’une visite dans la "Venise africaine" menacée par la montée des eaux.
Voir aussi  :Saint-Louis – 39 millions d’euros pour lutter contre l’érosion côtière. Le Petit journal, 7 février 2018
Voir aussi  : Macky Sall accélère la cadence dans la lutte contre l’érosion côtière à Saint-Louis Presse Afrik, 5 février 2018
Voir aussi  : Visite de Macron au Sénégal : « La future digue de Saint-Louis ne protégera pas contre l’érosion côtière ».Jeune Afrique, 8 février 2018

Thèse. Evolution géomorphologique du littoral granitique sud-armoricain : approche terre-mer.Céline RaimbaultGéomorphologie. Normandie Université, 2017. Français.
Les modalités d’évolution d’une côte rocheuse granitique en contexte de marge passive restent encore mal connues à ce jour, du fait de leur évolution lente. L’objectif de l’étude du littoral granitique du sud-Finistère vise à mieux comprendre son développement et sa dynamique érosive sur une échelle de temps variant entre le Cénozoïque et le Quaternaire. Une cartographie Terre-Mer de détail a permis d’identifier plusieurs objets morphologiques : une rasa (≈15m), une terrasse marine (≈7m), une plateforme littorale (0-5m) et une plateforme rocheuse sous-marine (-70 à 0m). Ces objets témoignent de la variabilité spatiale et temporelle des processus tectoniques vs. eustatiques sur le littoral breton. L’architecture 3D de la zone révèle une plateforme rocheuse sous-marine très fracturée avec de grands accidents délimitant plusieurs micro-blocs et fonctionnant au Cénozoïque (compression pyrénéenne éocène, puis ouverture Atlantique Oligocène et extension au post-Oligocène avec l’ouverture continentale des grabens du Rhin). La Pointe SO de la zone d’étude se stabilise durant le tardi-Cénozoïque, révélant que les figures d’érosion aériennes (rasa et terrasse marine) ont été générées lors de plusieurs paléo-haut niveau marin.

✓Pollutions marines et littorales

La fonte du permafrost va libérer la plus grande réserve de mercure de la planète... et c’est une catastrophe. Concepcion Alvarez - Novethic, 8 février 2018
Des scientifiques ont découvert des quantités de mercure astronomiques dans le permafrost, le sol gelé de l’Arctique. Or la fonte des glaces aurait pour conséquence de libérer tout ce métal dangereux. Il pourrait contaminer poissons et animaux marins et ainsi remonter la chaîne alimentaire, menaçant à terme notre santé à tous.

L’Arctique envahi par les déchets plastiques. CNews matin, 8 février 2018
Des scientifiques s’inquiètent de l’état de l’Océan Arctique qui se remplit de déchets plastiques de manière dangereuse pour la faune et la flore, a rapporté BBC.

Le Japon face à la menace d’une marée noire.Philippe Mesmer - Le Monde, 6 février 2018
Des traces d’hydrocarbures ont été retrouvées sur les côtes et pourraient provenir du « Sanchi », un pétrolier iranien échoué en mer de Chine après une collision avec un autre navire.

Les déchets plastiques favorisent les maladies des coraux. La Dépêche de Tahiti, 6 février 2018
La pollution maritime par les déchets plastiques, dont on connaît déjà une partie des dégâts sur la faune et la flore, a également un impact direct sur la santé des récifs coralliens, selon une étude publiée dans le magazine de référence Science. Les déchets plastiques “favorisent la colonisation microbienne d’agents pathogènes impliqués dans l’apparition de maladies”. En Polynésie française, les scientifiques étudient aussi la problématique des déchets plastiques. Notamment, aux Tuamotu, avec le soutien du Pays.

Landes : une bouée pour aspirer les déchets dans l’océan. Hajera Mohammad, France Bleu Gascogne, 5 février 2018
L’association landaise Life Ocean lance un appel aux dons pour financer son projets de bouées capables de filtrer les macro-déchets dans les cours d’eau et les océans.
L’ association landaise Life Ocean veut créer une bouée pour aspirer les macro-déchets dans les cours d’eau et l’océan.

Baie de Paimpol. Une pollution récurrente. Marie-Hélène Calm - Le Télégramme, 5 février 2018
epuis vendredi, il est interdit de pêcher les coquillages sur l’ensemble de la baie de Paimpol. En cause, une contamination par norovirus. Des dysfonctionnements sur des stations d’épuration en amont sont pointés du doigt.

✓ Energies marines

L’immense potentiel des énergies marines renouvelables. Séverine Michalak - The Conversation, 8 février 2018
Les énergies marines ne représentent aujourd’hui que 0,03 % du mix énergétique mondial.

Projet Éoliennes : un collectif écologiste de Noirmoutier dépose une plainte contre X. Le Courrier Vendéen, 4 février 2018
Le collectif « Touche pas à nos îles » a déposé cette plainte, pour corruption active ou passive, et trafic d’influence. Le maire de Noirmoutier a réagit.

✓ Politique maritime intégrée / Politique maritime européenne / Economie Bleue

État d’avancement des programmes de surveillance du milieu marin. DIRM NAMO, 9 février 2018
Adoptés en juin 2015 pour chaque sous-région marine, les programmes de surveillance constituent le quatrième élément des plans d’action pour le milieu marin, requis au titre de l’article 11 de la directive-cadre « stratégie pour le milieu marin » (DCSMM). La façade maritime Nord Atlantique-Manche Ouest (NAMO) est concernée par les sous-régions marines Manche-mer du Nord, mers Celtiques et golfe de Gascogne.

#BlueInvest 2018 : An ocean of opportunity with the right backing. Union europénne, 8 février 2018
When you look out over the ocean what do you see? If the answer is new sources of food security, new medical breakthroughs, clean blue energy, then we want to hear from you.

La Guyane et ses cousines d’outre-mer peuvent délivrer des permis miniers maritimes. Florence Roussel - Actu-environement, 5 février 2018
La Guyane, la Guadeloupe, la Martinique, la Réunion et Mayotte ont désormais la compétence d’octroyer des permis miniers en mer. Cela concerne la recherche et l’exploitation d’hydrocarbures liquides et gazeux mais aussi de sites géothermiques.

L’économie bleue, source de développement pour le Pays. Tahiti-infos, 1er février 2018
L’Institut d’Émission des Départements d’Outre-mer et l’Institut d’Émission d’Outre-mer publient cette semaine un état des lieux de l’économie bleue dans l’Outre-mer. L’occasion de faire un point sur la réalité et les perspectives de ce secteur composite de l’économie polynésienne.
Consulter le rapport  : L’économie bleue dans l’Outre-mer

▐║ Documents disponibles au CRDALN


✓ Articles de périodiques

CLAEYS, Cécilia ;GIULANO, Jérémy ;TEPONGNING MEGNIFO, Hervé ;FISSIER, Laurent ;ROUADJIA, Anna ;LIZEE, Cécile ;GENEYS, Cyril ;MARCOT, Nahalie
Analyse (Une) interdisciplinaire des vulnérabilités socioenvironnementales : le cas de falaises côtières urbanisées en Méditerranée
Natures, sciences, sociétés, Num 3 : 01/09/2017, pp.241-254
"Cet article présente une recherche interdisciplinaire associant sociologie et géologie. L’analyse porte sur la vulnérabilité urbaine vis-à-vis de l’érosion des falaises côtières. Le terrain d’étude est la commune de Carry-le-Rouet dont le littoral est constitué de falaises calcaires associées parfois à de la calcarénite, en alternance avec des niveaux sableux et argileux moins consolidés, d’une hauteur maximale de 40 m. L’analyse révèle que certains des quartiers les plus luxueux de la commune sont les plus exposés au risque d’érosion, échappant au « classique » cumul des vulnérabilités sociales et environnementales. Les riverains n’ignorent pas le risque, mais, attachés à une culture anthropocentrée et techniciste, ils occultent leur trajectoire de vulnérabilité. En outre, la capacité d’action de ces populations aisées leur permet de capter à leur profit les bénéfices de la solidarité territoriale, par l’obtention de travaux de renforcement financés par la puissance publique, tout en revendiquant un entre-soi socialement et ethniquement sélectif. " (résumé des auteurs)

BEURET, Jean-Eudes ;CADORET, Anne
Négocier l’urbanisation pour un littoral durable : des Parcs Naturels Régionaux facteurs d’intégration ou de fragmentation des enjeux ? Norois, Num 244 : 01/09/2017,pp.47-62, bibliogr.
"L’étude de plusieurs parcs ou projets de parcs naturels régionaux (PNR) littoraux montre que l’obtention ou le renouvellement de leur label créé une controverse autour d’un même objet : la maîtrise de l’urbanisation littorale. Le cas du golfe du Morbihan nosu a permis de suivre et anlayser un processus de négociation entre les acteurs du territoire autour d’une réponse à apporter aux exigences de maîtrise posées par des instances nationales représentant l’intérêt général environnemental. Du processus, à la fois coopératif et conflictuel, résulte une norme de développement durable territoriale, de novuelles proximités et des innovations. Un éclairage comparatif avec deux autres cas a permis d’identifier des récurrences et des différences dans la façon d’affronter des espaces de négociation de normes de développement durable territorialisé qui s’impose à tous, soit le support d’une action supplétive, voire corrective dans le cadre d’une distribution des compétences des organisaitons gestionnaires." (résumé des auteurs)